À LA CHASSE AVEC LENZ!

Toutes les chasseuses et tous les chasseurs savent qu’une journée de chasse réussie ne consiste pas seulement à attraper la proie. En plus de la chasse, la traversée du terrain sauvage, le calme, la liberté de la nature et la joie sportive sont des éléments importants.

Or, celui qui est dehors dans la nature dans le vent et la pluie, souvent aussi dans le froid, ou qui reste à l’abri sait que les activités en plein air n’apportent de la joie qu’avec un équipement adapté. Lenz propose des produits optimaux à cette fin.

lenz heating products jagd


PROBLÈMES POUVANT SURVENIR EN CAS DE FROID PENDANT LA CHASSE:

ATTENTION RÉDUITE

Si l’on gèle étant à l’affut ou dans un abri en hauteur, l’attention se réduit et l’on devient facilement repérable pour le gibier, même si l’on essaie de garder au chaud les doigts / orteils en les tordant.

LA CONCENTRATION FAIBLIT

Geler est non seulement désagréable, cela limite également le succès de la chasse – le tir ne devrait pas être uniquement une « partie de tremblement »

RISQUE DE PRENDRE FROID AUGMENTE

L’on risque d’attraper le froid par la position assis / debout sans mouvement prolongée

PERSÉVÉRANCE ET MOTIVATION BAISSENT

La journée de chasse est écourtée si le chasseur gèle trop fort

beheizte produkte fuer die jagd



LA SOLUTION DE LENZ DES PROBLÈMES POSÉS PAR LE FROID:

heat sock 4.0 toe cap



set of heat sock 4.0 toe cap + 
lithium pack rcB 1200

Des pieds chauds grâce à l’élément chauffant à l’avant du pied et dans la région des orteils.
Les trois niveaux de chauffage peuvent être réglés au moyen d’un bouton-poussoir sur le lithium pack.

Frankonia a testé nos heat socks –
 accéder ICI à la vidéo !




  » accéder à la boutique 

heat vest




set of heat vest 1.0 + lithium pack rcB 1800

Deux éléments de chauffage en textile sont intégrés dans la heat vest pour alimenter en chaleur les endroits sensibles du
corps dans la zone rénale et dorsale. La veste épouse étroitement le corps. Cela donne une coupe parfaite avec transfert
thermique direct. L’alimentation en énergie a lieu au moyen de deux lithium packs de grande qualité placés au-dessous
des côtes thoraciques.  




  » accéder à la boutique 

steuerung lenz heat app


CES PRODUITS COMPLÈTENT LA GAMME DE PRODUITS DE CHASSE DE LENZ :

space dryer

Space Dryer 1.0

Sèche rapidement les chaussures, les textiles et les gants
en économisant de l’énergie

  » accéder à la boutique 

performance ranger
Performance Ranger

Chaussettes militaires à teneur de laine élevée

  » accéder à la boutique 

first layer 5.0 merinoFirst Layer 5.0 Merino

La laine mérinos réchauffe extraordinairement, est respirable,
hautement élastique, légère et sèche vite

  » accéder à la boutique 





Les professionnels sont ravis :

thomas dillenberger mit lenz space dryer











HUNTER, THOMAS DILLENBERGER

The space dryer 1.0 got into action and dried the hunting
boots in record time. »more

   

martin blanke mit lenz heat sock







JÄGER, MARTIN BALKE

The fact that I am not freezing any more is not only
luxury but also to preserve my health.
»more

   
max goetzfried mit lenz heat vest

JÄGER, MAX GÖTZFRIED

"The lithium packs are variable to use and can be
charged with the same charger" »more


 


BRAVER L’HIVER – LES ASTUCES DES ANIMAUX SAUVAGES

1. SE REFROIDIR

Les marmottes ont un « concept énergétique » pour l’hiver tout particulier : leur température corporelle descend
d’environ trois à huit degrés, le pouls ralentit de 2 à 4 battement par minute. La circulation est réactivée toutes les deux
semaines pour ne pas endommager les neurones. Elles s’alimentent
pendant cette période.

2. S’HABILLER CHAUDEMENT

La loutre n’entre pas en hibernation. C’est pourquoi elle se protège du froid grâce à son pelage extrêmement épais :
50 000 poils de loutre occupent la superficie d’un ongle du pouce, et les coussins d’air emmagasiné apportent de la
chaleur supplémentaire.

3. SE RÉCHAUFFER MUTUELLEMENT

Pendant la période froide, les sangliers se rassemblent pour se réchauffer mutuellement.
L’épaisse couche de lard et les chambres à air située dans le duvet isolent de façon supplémentaire.

4. S’ENFOUIR

Les organismes hétérothermes, comme les grenouilles, les tritons et les crapauds n’ont pas la possibilité de
maintenir la température corporelle constante. C’est pourquoi ils s’enfouissent dans les espaces sans gel comme
la boue des eaux ou les cavités du sol.

5. SE DESHYDRATER

Les insectes, comme par exemple, le Citron ou la coccinelle, ont une méthode particulièrement raffinée de
passer l’hiver. Ils déshydratent leur corps en concentrant les fluides corporels et en produisant de la glycérine
qui abaisse le point de congélation des fluides corporels.
Cela leur permet de survivre à des températures glaciales de moins 20 degrés.

6. VIVRE AUX CROCHETS

La fouine se donne le moins de peine – elle passe la nuit de préférence à proximité de l’homme, parce que le
grenier est sec, chaud et le garde-manger est plein. 

7.  S’ENVOLER

Les oiseaux migrateurs emploient une toute autre stratégie – ils détalent devant le froid et prennent le
vol en direction du sud.